Détournement d’une juste revendication

Par effet d’annonce le président de l’assemblée de corse accorde 50% de réduction aux retraités disposant d’une pension de moins de 1250 euros.
Rappelons que la revendication de la CGT est une réduction de 50% sur le prix total du billet.
Un billet d’avion Bastia-Marseille aller/retour coûte 156,40 euros décomposé comme suit :
  • Tarif hors taxe 90.00
  • Taxe solidarité 2.26
  • Taxe nuisance 12.67
  • Taxe aviation civile 8.88
  • Taxe chambre comm 25.45
  • Taxe transport CTC 9.14
  • Frais de gestion 8.00
Lorsque vous achetez un billet, vous versez la totalité de son prix à la compagnie aérienne qui en reverse une partie à l’Etat lequel en reverse aux chambres de commerce et à la CTC.
 
On peut constater, par exemple, que les CCI de Corse encaissent 12 euros par billet pour votre transport (sécurité incendie et sécurité ) alors que celle de Nice encaisse 7.89 € et celle Marseille 9.00 € pour les mêmes prestations.
Pour mémoire, les compagnies low-coast (Easy Jet, Volotea, Ryanair ...) ne paient que 50% de cette taxe.
En annonçant 50% de réduction sans aucune précision, l’exécutif de l’assemblée passe un message trompeur. Si vous êtes pauvre (1200 € mensuels), si vous n’êtes pas malade et donc pas pris en charge par la sécu, et que par hasard vous auriez économisé un peu d’argent pour partir en vacances ou voir de la famille sur le continent, vous bénéficierez de 22.50 euros de réduction par passage, soit 45 € pour un aller/retour, au lieu de 78,20 €.
 
A titre indicatif, les 25 000 retraités pauvres bénéficient théoriquement de cette mesure.Combien en bénéficieront réellement ?