200 EUROS, C'EST PAS DE TROP !

Nous sommes 14 millions de retraités et depuis quatre ans nos retraites n'ont plus été augmentées.

Depuis 1993 (loi Balladur) la revalorisation des pensions et retraites n'est plus calculée sur l'évolution des salaires mais sur l'indice des prix.
Résultat : une perte de 20% en 23 ans du pouvoir d'achat pour les retraités du secteur privé.

Pour les retraités de la fonction publique, la perte de revenu, au moment où ils quittent leur emploi, varie de 25% à 40%, selon les catégories.

Si le montant moyen de la retraite est de 1216 euros mensuels, en fait pour les femmes, qui sont majoritaires, il est de 899 euros, inférieur au seuil monétaire de pauvreté (1008 euros).

En Corse, la moitié des 75 000 retraités vit sous le seuil de pauvreté et 25% vivent avec moins de 650 euros mensuels.

Pour les retraités insulaires, c'est la double peine : la vie est plus chère que sur le continent comme l'a constatée la dernière enquête de l'INSEE, parue en 2016.

Les prix sont, en moyenne, plus élevés de 3,6% que sur le continent, mais + 8,7 pour l'alimentation, + 8,9% pour les biens et services, + 6,5% pour les carburants.

Alors que la solidarité nationale consacre 250 millions d'euros pour la réduction de la TVA et 187 millions d'euros pour la continuité territoriale, il est intolérable que les prix soient les plus chers dans les secteurs les plus subventionnés. Nous accusons l’État de fermer les yeux sur ce détournement de fonds publics et d'observer un accord tacite avec le patronat insulaire qui s'enrichit abusivement.

Nous demandons justice à l’État !

A la suite des conflits sociaux de 1989 et 1995, un très grand nombre de salariés ont obtenu une prime de vie chère, dite "prime de transports".

L’État s'était engagé à étudier l'extension de cette prime de vie chère aux retraités. Il doit respecter cet engagement !

ENSEMBLE, EXIGEONS UNE AUGMENTATION DE 200 € MENSUELS POUR TOUS LES RETRAITES DE CORSE

Rejoignez les retraités qui veulent que les choses changent. Permanence tous les lundis à 9h30

NOM ……………………………………….. Prénom …………………….…………………………
Adresse …………………………………………………………………………………………….
CP ………………… VILLE ………………………………….………………………………
Tél ………………………….……………………….. Email ………………@…………………..
A renvoyer à l’USR CGT 2B Impasse Patrimonio 20200 BASTIA