Et si on partageait les richesses
En Corse …. comme ailleurs ?

En 10 ans le PIB de la Corse a été multiplié par 2,
Qu'en est-il de nos revenus ?
Depuis 5 ans nos retraites sont bloquées et ce n’est pas la petite hausse de janvier qui comblera le manque à gagner.
La CSG qui va s’appliquer en fin de ce mois de Janvier, à nombre de retraités, va encore accentuer les difficultés de beaucoup d’entre nous, épargnant, il est vrai, les plus démunis.

En Corse, la moitié des retraités sont au minimum vieillesse, un quart, en dessous du seuil de pauvreté. Nous avons le privilège d’être les plus pauvres, mais le nombre d’assujettis à l’Impôt Sur la grande Fortune, sur l’Ile, sont passés de 800 à 1200 en moins de 5 ans. Aujourd’hui ils en sont dispensés…. Et que dire des rémunérations de nos élus corses….

  • Au niveau du logement social, aucun programme nouveau n’est lancé, malgré une demande qui gonfle de jours en jours.
  • Au niveau des prix, l’essence est toujours plus chère que sur le continent, malgré une taxation de l’Etat Français réduite. 5 à 6 fruits ou légumes par jour nous dit le ministère de la santé. « À quels prix ? » l’INSEE donne de 8 à 13% la différence de prix avec le continent, sans compter que dans les villages les retraités n’ont pas le choix entre les grandes surfaces et payent le prix fort. Une prime de vie chère devient indispensable.
  • Au niveau de la santé, déserts médicaux, hôpitaux submergés et en grandes difficultés. Services aux personnes dépendantes entre les mains d’associations dont certaines ont eu affaire à la justice. Où sont nos services publics ? Combien avons-nous de maisons de retraite ou d’EPAD publiques et à quel prix ?
  • Quant aux problème des transports ce n’est pas la proposition de la CTC qui ne satisfera qu’Air Corsica sur les trajets Corse Continent. Dans les villages isolés aussi se déplacer pour faire ses courses, aller chez le Docteur etc… c’est une vrai sinécure…heureusement que la solidarité fonctionne encore…

Pourtant de l’argent, il y en a, en Corse. Les magasins et les voitures de luxe fleurissent. Les villas et hôtels super guindés continuent de fleurir ne tenant compte des règlementations, que lorsque ça les arrangent, préférant payer des amendes, plutôt que de démolir quand ils sont pris la main dans le sac.

PARTAGEONS LES RICHESSES, PAS LA MISERE


Rejoignez les retraités qui veulent que les choses changent, adhérez à l’USR CGT 2B
les lundis à 9h30
__________________________________________________________________________________

POUR DEFENDRE MES REVENDICATIONS
Mon pouvoir d’achat – ma retraite – ma santé – mes besoins quotidiens
Je rejoins les retraités CGT
NOM ………………………………………………. Prénom ……………............................……….…

Adresse ………………………………………………………...............…….. CP.............…………….
 
VILLE ………………….…………Tél ……………………Email ……..............….@……...…………...
 
A renvoyer à l’USR CGT 2B Impasse Patrimonio 20200 BASTIA.