a la une...

Historique, 5000 le 5 12 2019 !
 

bastia 24 janvier 2020 : après le 16 le mouvement social, en corse comme ailleurs, se maintient a un haut niveau de mobilisation


Dans la continuité du 16 janvier Il y avait encore plus de 1000 manifestants-es le 24 janvier à Bastia. 
 
Le mouvement d'opposition à cette réforme est toujours, largement soutenu dans tout le pays et particulièrement en Corse où l'on n'avait pas vu une telle mobilisation depuis bien des années.
 
La CGT et ses organisations demeurent, plus que jamais, pleinement engagées dans ce mouvement, dont les modes d'action vigoureusement multiformes, qui s'étend à presque tous les secteurs d'activité.
 
Jusqu'au retrait pur et simple d'une réforme inique, et inutile.  

Voir ici une vidéo à propos du pseudo déficit du système des retraites
 

pas de trève ! mobilisation générale le 11 janvier !


SAMEDI
11 JANVIER 
 ENSEMBLE PARTOUT 
MOBILISE-ES

 
 Déterminé-es à défendre et améliorer notre système de retraite par répartition et annuités. La CGT, ses organisations et ses syndiqué-es, appellent à poursuivre et à amplifier les mobilisations et les grèves.  

 
CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNIL 
__________________________________

 
 

UD Cgt

Bourse du Travail Emile Reboli
Impasse Patrimonio   20200 BASTIA
Tél. 04-95-31-71-98     udcgt20b@orange.fr 
-A l'attention de la Section Cgt des Retraités-
Réunion tous les lundis à partir de 9h30

 

abonnement Vie nouvelle...

GARDER LE CAP en retrouvant dans le magazine VIE NOUVELLE toute l’actualité des retraités : retraite, pouvoir d'achat, dossier, santé et protection sociale, dépendance, vie syndicale, international, loisirs et infos pratiques… Six numéros par an en direction de nos 70 000 abonnés


UNION SYNDICALE DES RETRAITES CGT DE HAUTE CORSE

 
DEMAIN MERCREDI
29 JANVIER 2020
 
RASSEMBLEMENT 
 
DEVANT LA CCI A BASTIA
 
(ROND POINT DE LA MAIRIE)
 
A PARTIR DE 10H30

LA  FSU SE JOINT A NOUS
 
VENEZ NOMBREUX
 

conflit social meridionale et corsica linea : une mise au point


Face aux informations partielles, voire fausses, le syndicat CGT des 2 compagnies tient à clarifier la situation.

Depuis octobre 2018 la CGT réclame un accord pérenne de partenariat entre les 2 compagnies pour les 7 navires, avec une politique d'investissements et de renouvellement de la flotte par acquisition de navires de nouvelle génération à propulsion au gaz naturel liquéfié.

Cette démarche, acceptée par le président de Corsica Linea a été rejetée par le groupe STEF, unique actionnaire de la Méridionale. Cet accord devait reconduire, à l’identique, le service sur Bastia et Ajaccio, Propriano étant desservi par le Kalliste de la Méridionale (sous contrainte d’être affrété par Corsica Linea).

Après l'accord avec la direction de Corsica Linea, la CGT a rencontré le STC de la Méridionale en lui proposant de demander à la direction de cette compagnie d'accepter l'accord de partenariat. Proposition rejetée par le STC.

Aujourd’hui le STC revendique le partage de l'activité sur Bastia mais ne dit rien de la desserte de Propriano par un 3e navire.

Les marins CGT en grève depuis le 15 janvier contre la réforme des retraites et pour le maintien de leur régime spécifique ont rencontré le STC. Celui-ci rejette nos propositions et les motifs de notre grève (sur les retraites) tout en ignorant le devenir des 2 lignes maritimes de Porto Vecchio et Propriano.

La CGT réaffirme son attachement à un partenariat entre les 2 compagnies, pour un meilleur service public, comme elle revendique le maintien du régime des retraites pour les marins.

C’est ce double combat qui est au centre de la grève des marins CGT des 2 compagnies.

 

Retraité-e-s : concerné-e-s par la reforme Macron des retraites


Le message martelé par le gouvernement c’est : Retraité-e-s restez chez vous, la réforme des retraites ne vous concerne pas.  C’est FAUX! 
 
Ils veulent faire IMMÉDIATEMENT des économies massives sur les retraité-e-s et les futur-e-s retraité-e-s. Retraité-e-s, actuels et futurs, nous sommes tous la cible de la réforme Macron !
 
Ce que veut le gouvernement tout à l'écoute du MEDEF : 
1 - La baisse des retraites, et des « dépenses publiques » 
2 - le développement de la retraite par capitalisation.
  
 _____________________________________________________