a la une...

 

indecosa cgt : baisse des prix, on attend des actes ...

communiqué 

Notre association de consommateurs n'est ni invitée ni convoquée pour discuter des prix en Corse. Or, nous constatons, depuis quelques semaines, des hausses de prix inconsidérées dans l’alimentaire. Nous rappelons que sur ces produits le taux de TVA est de 2.5% au lieu de 5.00% sur le continent.
Il apparaît donc qu'une baisse du taux de TVA ne veut surtout pas dire baisse des prix mais sûrement hausse des marges bénéficiaires.
Prenons un exemple aberrant :
Course faite le 27/02/2019 magasins Leclerc Bastia, Casino Toga
Farine de châtaigne origine Ardèche AOC bio, Marques :
Clément Faugier 1kg prix corse 19.71 €, prix en Ardèche 8.50 €
Exquise Ardeche 1kg prix corse 19.71 €, prix en Ardèche 8.90 €
La petite châtaigne 1kg prix corse 15.00 €, prix en Ardèche 10 €
D’où l’intérêt pour les consommateurs de ne plus acheter dans ces hypers et de commander sur Internet auprès de ces petits producteurs ardéchois car, en raison de la pénurie, notre farine insulaire atteint des sommet à 25.00 € le kilo, soit quasiment 3 fois le prix ardéchois.
Et qu’on ne nous parle pas de coût de transport, car le produit est livré franco de port à partir d'une commande de 40kg.

Les aides publiques qui sont octroyées dans le cadre de la continuité territoriale ne seraient-elles pas mieux utilisées comme soutien financier aux producteurs corses, levier nécessaire à la restauration d'une production de qualité, condition d'une baisse du prix qui profiterait ainsi au consommateur. Ce serait enfin là, des actes répondant aux besoins de tous.
 
Indecosa CGT est porteuse de propositions concrètes conciliant les intérêts matériels et moraux des producteurs et les attentes en termes de pouvoir d'achat de toute une population. Mais peut être que ces orientations d'intérêt général se heurtent à des intérêts très particuliers. Dès lors, on comprend que notre parole soit discrètement écartée ...
___________________________________________
 

Non à la casse sociale à la MeridionalE !

COMMUNIQUE
 
L'union régionale CGT de Corse exige des pouvoirs publics et principalement de la CdC de mettre tout en oeuvre afin d'éviter le naufrage économique et social qui se prépare. Les compagnies Corsica Linea et Méridionale possèdent les bateaux et les équipages nécessaires pour accomplir un service public de qualité. 

                  voir ici l'intégralité du communiqué
 
 

UD Cgt

Bourse du Travail Emile Reboli
Impasse Patrimonio   20200 BASTIA
Tél. 04-95-31-71-98     udcgt20b@orange.fr 
-A l'attention de la Section Cgt des Retraités-
Réunion tous les lundis à partir de 9h30

19 mars 2019 : une forte mobilisation


Près de 500 personnes rassemblées ce mardi matin à Bastia.
 
Salariés du public et du privé retraités et gilets jaunes tous unis pour l'augmentation du pouvoir d'achat, la défense de l'emploi et des services publics.
 
Une délégation a été reçue en Préfecture. Comme partout dans le pays, les Corses se mobilisent.
 
Nous avons demandé à être reçus par le Président de la République lorsqu'il viendra début avril en Corse.

Tous ensemble pour un printemps social.
 
Ci joint la déclaration de la CGT.
 

SUITE AU 31 JANVIER 2019 et au 5 février : COMMUNIQUé de l'ucr


Pour un printemps des retraité-e-s !
 
 
On ne lâche rien. Nouvelles journées d'action en mars et en avril 2019 
 
voir la note de l'UCR ici
 
 

LES PENSIONS NE COUVRENT PAS LES COÛTS EN MAISON DE RETRAITE !

Le dogme de la rentabilité a un coût humain et social que tous les gouvernements ont                            ignoré depuis des décennies.

Fin 2016, la moitié des résidents en maison de retraite dépensent au moins 1 850 euros mensuels pour financer leur prise en charge. Cette participation financière s’élève à au moins 2 420 euros pour la moitié des résidents des établissements privés à but lucratif...  
 
               dossier de la DREES à lire  ici
 

HAUSSE DES TARIFS DEPENDANCE DANS LES EHPAD DE HAUTE CORSE

 
La collectivité territoriale fait les poches des personnes dépendantes de Haute Corse

Mauvaise surprise pour les personnes âgées résidant en EHPAD et leurs familles : sous prétexte d'alignement sur les tarifs déjà pratiqués en Corse du Sud, le président du Conseil exécutif a pris en catimini un arrêté instaurant le doublement du GIR (indice sur la base duquel sont calculés les tarifs dépendance, par exemple dans les EHPAD ) en Haute Corse.
 
Lire la suite de l'article ici
___________________________________________
 

abonnement Vie nouvelle...

GARDER LE CAP en retrouvant dans le magazine VIE NOUVELLE toute l’actualité des retraités : retraite, pouvoir d'achat, dossier, santé et protection sociale, dépendance, vie syndicale, international, loisirs et infos pratiques… Six numéros par an en direction de nos 70 000 abonnés