Adresse
/
Téléphone

LE CONSEIL D'ÉTAT SUSPEND LA RÉFORME DE L'ASSURANCE-CHÔMAGE

COMMUNIQUÉ DE LA
CONFÉDÉRATION CGT
Le Conseil d’État vient d’annoncer sa décision suite à l’audience en référé suspension du 10 juin : la réforme de l’assurance chômage que le gouvernement voulait mettre en œuvre au 1er juillet est suspendue en attendant un jugement au fond pour annulation. C’est un camouflet pour le gouvernement et pour Emmanuel Macronqui n’ont eu de cesse de saccager les droits des chômeurs, traités de fainéants et de tricheurs à chaque occasion et poursuivis de leur vindicte malgré la crise.
Le jugement courageux fait apparaître au grand jour la supercherie : la réforme a pour but de faire de violentes économies sur le dos des travailleuses et travailleurs précaires, tout en rendant encore plus malléable et disponible une main-d’œuvre, très jeune, servant d’armée de réserve au patronat. La juge a estimé que les éléments complémentaires fournis par le gouvernement pour retarder l’échéance de quelques jours n’ont apporté aucun éclairage.
La ministre du Travail a continué de mentir d’un bout à l’autre en prétendant que cette réforme avait pour but « d’aider les travailleurs précaires »: leur couper les vivres allait leur permettre, soi-disant, de faire pression sur les employeurs pour leur proposer des CDI. Cette aberration n’a pas trompé le Conseil d’État, alors que toutes les études montrent que les salariés n’ont pas le choix de leur contrat, précaire ou non.
La juge retient le caractère urgent qui nécessite une suspension pour ne pas appliquer au 1er juillet la baisse drastique des droits (à travers le changement de calcul du salaire journalier de référence, véritable dévoiement de celui-ci). Elle relève les profondes ruptures d’égalité que nous avions mises en lumière, notamment grâce aux travaux de Mathieu Gregoire et de l’Unédic. La censure du changement de calcul, si elle est confirmée à l’audience jugeant sur le fond, signifie que le gouvernement a tout faux et n’a même pas été capable de concevoir un instrument correspondant à ses discours.
La CGT se félicite de l’unité syndicale très large et de la convergence très grande avec de nombreuses associations et collectifs qui combattent cette réforme. Après cette première victoire, la mobilisation doit continuer, non seulement pour empêcher définitivement l’application de la réforme de l’assurance chômage mais également pour imposer l’ouverture de droits pour tous les chômeurs et précaires et à terme une autre protection sociale. La CGT propose de construire une sécurité sociale professionnelle, pour ouvrir à toutes et tous des droits attachés à la personne, garantis collectivement dans un nouveau statut du travail salarié.
Montreuil, le 22 juin 2021
 

Postières et postiers en lutte


Rassemblement du 18/05

Après le 1er rassemblement de janvier 2021, la situation ne s’est pas améliorée et la casse des services continue. Sur tout le territoire les mobilisations s’enchaînent et la Corse n’y fait pas exception.Le mécontentement, la colère sont palpables sur les lieux de travail et touchent toutes les catégories de personnel, sans exception .
 
Cette journée de grève avait pour but de faire entendre à notre direction la colère des agents ainsi que leur aspiration à voir les moyens d’exercer leurs fonctions dans des conditions saines et cohérentes.
 
C’est pourquoi nous avons demandé à notre direction,

La fin du gel des emplois vacants.

Une véritable reconnaissance des personnels présents sur le terrain.

L’arrêt des réorganisations tant au courrier qu’au réseau qui suppriment des emplois et dégradent nos conditions de travail.

Une véritable revalorisation de notre pouvoir d’achat.
 

a la une...

manif maternité 12 mai 2021
 

12 MAI 2021, les salarié-es dans la rue pour leur maternité avec la cgt

12 mai 2021, dans la rue pour la maternité 
 
Le syndicat CGT de la clinique Maymard et les salariés de la maternité dans les rues de Bastia pour leur maternité menacée de disparition pour des raisons purement financières.
 
Une pétition en ligne a déja reçu plus de 20 000 signatures en une semaine.
 
Une délégation a été reçue par le maire de Bastia . Les membres du Bureau de l'UD CGT étaient également présents aux côtés de leur secrétaire général Charles Casabianca ainsi que de nombreux élus et partis politiques.
 
Une réunion est prévue vendredi 14 Mai entre le syndicat CGT et la Direction du groupe Almaviva.
 

RETRAITé-E-S, pour nous CONTACTEr


UD CGT, Bourse du Travail Emile Reboli
Impasse Patrimonio   20200 BASTIA
Tél. 04-95-31-71-98     udcgt20b@orange.fr 
-A l'attention de la Section Cgt des Retraités-
Réunion tous les lundis à partir de 9h30

 

abonnement Vie nouvelle...

GARDER LE CAP en retrouvant dans le magazine VIE NOUVELLE toute l’actualité des retraités : retraite, pouvoir d'achat, dossier, santé et protection sociale, dépendance, vie syndicale, international, loisirs et infos pratiques… Six numéros par an en direction de nos 70 000 abonnés