CONTRE LA hausse du prix des carburants


Mobilisation contestant la hausse du prix des carburants
 
Une forme d'action inédite et largement partagée

La forme d'action (blocage des routes) en dit long sur la colère que cette hausse suscite dans la population. Elle est légitime. Elle focalise toutes les rancoeurs que ce gouvernement de valets de la finance fait subir à une très large majorité de nos concitoyens.

Car la transition écologique n'est qu'une forme de rhétorique dilatoire dans la propagande du pouvoir (à preuve : la démission de Nicolas Hulot). Leur fumeuse communication sur ce thème ne sert qu'à camoufler les juteux profits des compagnies pétrolières (qui, à l'occasion organisent une pénurie ciblée), les marges substantielles des distributeurs et enfin cette nouvelle gabelle que constituent la taxe TIPP de l'Etat.

Tout cela sur le dos de millions de citoyens dont l'automobile demeure le seul moyen de locomotion qui permet, à la plupart, d'être à la disposition d'un employeur, ou qui est, pour d'autres, l'indispensable outil de travail.

A ce titre, la cherté des carburants s'apparente à du racket organisé par le pouvoir pour le seul bénéfice des entreprises et pour compenser, dans le budget de l'Etat, les cadeaux fiscaux qui sont faits à celles ci et à leurs plus riches actionnaires patrimoniaux.

Le blocage des routes, pour notre syndicat, doit nécessairement s'accompagner de l'exigence d'une véritable politique de la mobilité partagée que constituerait un réseau de transport en commun dense, fiable et peu carboné comme le train par exemple. C'est l'une des raisons pour lesquelles nous restons opposés au démantèlement de la SNCF. Et au remplacement du chemin de fer par les cars Macron (non polluants comme chacun sait !)

De même, pour nous, l'incitation au covoiturage, confirme l'abandon de tout projet politique d'une mobilité citoyenne accessible à tous, en laissant la place au bon vouloir et à la débrouille individuelle, solutions bien précaires, et … peu écologiques.

Par ailleurs, les prix des transports en commun, largement subventionnés, devraient en premier lieu bénéficier à tous les usagers, sans discrimination.

Prix des carburants en Corse : la CGT mobilisée depuis plusieurs années

Déjà en octobre 2016 notre section CGT Retraités 2B a combattu, avec succès, par voie pétitionnaire, le projet de hausse de la taxation des carburants ourdi par la CTC, toujours au nom de la transition écologique.

A ce propos, nous rappelons que le carburant en Corse bénéficie d'une TVA à 13% ce qui correspond à une réfaction de 6,6% au titre de l'insularité, et constamment non répercutée sur les prix à la pompe. Il doit bien y avoir quelques substantielles marges réalisées au détriment de la collectivité !

Afin d'amorcer une véritable transition écologique et sociale, nous souhaitons le développement d'un réseau public de transport en commun, facilement accessible par tous avec un demi-tarif pour tous les retraités sur le continent comme en Corse.

Notre syndicat CGT Retraités 2B reste mobilisé pour toute action convergeant vers ce niveau d'exigence. A la mesure des urgences environnementales et sociales.


___________________________________________