Adresse
/
Téléphone

conflit social meridionale et corsica linea : une mise au point


Face aux informations partielles, voire fausses, le syndicat CGT des 2 compagnies tient à clarifier la situation.

Depuis octobre 2018 la CGT réclame un accord pérenne de partenariat entre les 2 compagnies pour les 7 navires, avec une politique d'investissements et de renouvellement de la flotte par acquisition de navires de nouvelle génération à propulsion au gaz naturel liquéfié.

Cette démarche, acceptée par le président de Corsica Linea a été rejetée par le groupe STEF, unique actionnaire de la Méridionale. Cet accord devait reconduire, à l’identique, le service sur Bastia et Ajaccio, Propriano étant desservi par le Kalliste de la Méridionale (sous contrainte d’être affrété par Corsica Linea).

Après l'accord avec la direction de Corsica Linea, la CGT a rencontré le STC de la Méridionale en lui proposant de demander à la direction de cette compagnie d'accepter l'accord de partenariat. Proposition rejetée par le STC.

Aujourd’hui le STC revendique le partage de l'activité sur Bastia mais ne dit rien de la desserte de Propriano par un 3e navire.

Les marins CGT en grève depuis le 15 janvier contre la réforme des retraites et pour le maintien de leur régime spécifique ont rencontré le STC. Celui-ci rejette nos propositions et les motifs de notre grève (sur les retraites) tout en ignorant le devenir des 2 lignes maritimes de Porto Vecchio et Propriano.

La CGT réaffirme son attachement à un partenariat entre les 2 compagnies, pour un meilleur service public, comme elle revendique le maintien du régime des retraites pour les marins.

C’est ce double combat qui est au centre de la grève des marins CGT des 2 compagnies.