RéFORME DES RETRAITES


La solidarité bat en retraite
 Les règles proposées par la réforme Delevoye
 
- L’âge légal reste à 62 ans mais celui du taux plein à 64 ans
- Si vous partez à 62 ans vous avez une décote de 10%
- Si vous partez à 64 ans, taux plein
- vous aurez 5% de surcote par année supplémentaire
 
Tout en sachant que ces règles évolueront selon l’espérance de vie (sous entendu 67 ans horizon 2035)
 
Soyons plus clair : à titre d’exemple :
Vous gagnez 1,5 SMIC : 300 000 € de cotisations sur toute votre carrière, vous avez donc acquis 30 000 points (10 € cotisés pour 1 point)

Le montant brut de votre pension (carrière complète) sera de 
- 1375 € bruts à 64 ans (taux plein).
- 1306 € bruts à 63 ans (décote de 5 %)
- 1238 € bruts à 62 ans (décote de 10 %)
- si vous continuez jusqu'à 65 ans 1444 € et à 66 ans 1513 € 
 
Chacun comprendra que c’est le montant perçu qui comptera et non l’âge de la retraite.  Les 62 ans sont repoussés à 64 et pour vivre correctement il faudra rajouter 1 ou 2 ans de plus. Quel est le jeune qui aujourd’hui commence à travailler à 20 ans et qui sans discontinuer jusqu’au 62 ans aura travaillé à temps plein ?
 
Trève de commentaire, citons Delevoye, auteur de ce rapport 
« On vous offre la possibilité de choisir la date de votre départ en fonction du niveau perçu, la durée de cotisation s’effaçant derrière celle des points acquis »

Nous devons mobiliser pour mettre en échec des mesures qui détruisent le système de retraite et qui ouvre la porte à la capitalisation.
 
Nous terminerons en disant que pour les générations à venir le mot retraite n’aura plus de sens puisqu'il s'agira de travailler une vie entière sans en voir la fin ...

 

Réforme des retraites : le niveau des pensions va baisser !


Jean-Paul Delevoye nous confirme une information essentielle : avec sa réforme, nos pensions vont chuter. Pourquoi ? Parce qu’il va mettre en place une « règle d’or » avec un blocage des ressources du système de retraites à son niveau actuel, soit 14 % du PIB. Et comme le nombre de retraité·e·s va augmenter de 35% d’ici à 2050, si les recettes du système sont bloquées, le niveau des pensions va donc être ajusté à la baisse.

A la dernière page de son dossier de presse, le sus-dit Haut Commissaire à la Réforme, avec une de ses simulations, nous dévoile les intentions de son commanditaire Mr Macron :
En partant à la retraite à 62 ans, Madame M., après 40 ans de travail, ne percevra que 52,6 % de son salaire de fin de carrière. À 64 ans : 62 % seulement. Il faudra attendre 66 ans pour toucher 72,1 % de son salaire de fin de carrière, c’est-à-dire ce que touchent en moyenne aujourd’hui les retraités.

Petit rappel : aujourd’hui, l’âge moyen de départ est de 62,4 ans, et la pension médiane représente 74,7 % du salaire de fin de carrière des femmes et 74,9 % du salaire de fin de carrière des hommes…
(Source DRESS, les Retraites et les retraités, édition 2018, page 71)
___________________________________________________________________________________________________________________________________

Ci-dessous : extraits du dossier de presse (pages 14 et 22)

« Un pilotage dans le respect d'une règle d'or"
"Le système universel est conçu à enveloppe constante : au moment de l'entrée en vigueur du système universel, le poids des recettes du système sera maintenu constant, de même que celui des dépenses. Le poids de la solidarité dans les dépenses de retraite restera stable."

"Une règle d'or d'équilibre sera mise en place pour garantir la pérennité de la trajectoire financière du système de retrtaite : cette règle devra garantir un solde positif ou nul par période de 5 années avec un horizon de long terme."
___________________________________________________________________________________________________________________________________