a la une...

 

LA DETTE PUBLIQUE : UN EPOUVANTAIL BIEN UTILE


 
La dette publique est-elle cette bombe à retardement sur laquelle nous alertent régulièrement les médias ou n'est-elle qu'un opportun prétexte utilisé par les gouvernements successifs pour justifierleurs politiques d'austérité et les coups qu'ils portent aux services publics et à la protection sociale ?
 
LIRE LA NOTE REALISEE PAR LA FEDERATION CGT DES FINANCES 
___________________________________________
 

Non à la casse sociale à la MeridionalE !

COMMUNIQUE
 
L'union régionale CGT de Corse exige des pouvoirs publics et principalement de la CdC de mettre tout en oeuvre afin d'éviter le naufrage économique et social qui se prépare. Les compagnies Corsica Linea et Méridionale possèdent les bateaux et les équipages nécessaires pour accomplir un service public de qualité. 

                  voir ici l'intégralité du communiqué
 
 

UD Cgt

Bourse du Travail Emile Reboli
Impasse Patrimonio   20200 BASTIA
Tél. 04-95-31-71-98     udcgt20b@orange.fr 
-A l'attention de la Section Cgt des Retraités-
Réunion tous les lundis à partir de 9h30
 

abonnement Vie nouvelle...

GARDER LE CAP en retrouvant dans le magazine VIE NOUVELLE toute l’actualité des retraités : retraite, pouvoir d'achat, dossier, santé et protection sociale, dépendance, vie syndicale, international, loisirs et infos pratiques… Six numéros par an en direction de nos 70 000 abonnés

19 mars 2019 : une forte mobilisation


Près de 500 personnes rassemblées ce mardi matin à Bastia.
 
Salariés du public et du privé retraités et gilets jaunes tous unis pour l'augmentation du pouvoir d'achat, la défense de l'emploi et des services publics.
 
Une délégation a été reçue en Préfecture. Comme partout dans le pays, les Corses se mobilisent.
 
Nous avons demandé à être reçus par le Président de la République lorsqu'il viendra début avril en Corse.

Tous ensemble pour un printemps social.
 
Ci joint la déclaration de la CGT.
 

12 mars : Bref compte rendu de l'AG des retraités CGT de haute corse


C'est le 12 mars que s'est tenue l'assemblée générale de notre USR.

Nous étions aux alentours de 70, au centre de la CCAS César Fazzini, pour nous retrouver et pour débattre de la situation que connaissent les retraités du fait de la politique menée par Emmanuel Macron depuis bientôt deux ans.

Après un court rapport présenté par Jean Claude Graziani, qui reprenait notre activité pour l'année écoulé - les nombreuses manifestations et distributions de tracts à la population, et qui traçait des perspectives, le débat s'est engagé sur les difficultés et les injustices subies du fait de cette politique.

Nous avons débattu de la réalité du mouvement des gilets jaunes et de la capacité qu'il avait eu à remettre sur la scène médiatique la question sociale. Dans ce contexte, la discussion a également porté sur la nécessité de renforcer notre USR CGT comme force organisée afin d'améliorer son efficacité.

L'AG fut également l'occasion de réaffirmer nos revendications, tant nationales que locales :
  • L’indexation des retraites sur le coût de la vie,
  • l’abandon de la CSG sur les retraites,
  • l'extension aux retraités de la prime d’insularit
  • le demi tarif sur les transports Corse continent pour tous les retraités.
Après le débat, notre assemblée s'est terminée par un repas fraternel avec l'accompagnement musical de l'orchestre des frères Ricoveri

 
 

LES PENSIONS NE COUVRENT PAS LES COÛTS EN MAISON DE RETRAITE !

Le dogme de la rentabilité a un coût humain et social que tous les gouvernements ont                            ignoré depuis des décennies.

Fin 2016, la moitié des résidents en maison de retraite dépensent au moins 1 850 euros mensuels pour financer leur prise en charge. Cette participation financière s’élève à au moins 2 420 euros pour la moitié des résidents des établissements privés à but lucratif...  
 
               dossier de la DREES à lire  ici