quand Le 52e congrès valide le fonctionnement de notre usr 2b

 
Territoires, bassins de vie, activités sociales spécifiques : il y a beaucoup de place pour un militantisme cgt des retraité-e-s
 
L'organisation et le fonctionnement de notre usr 2b est en convergence totale avec une avancée du document d’orientation (voir ci dessous) qui met au centre de l’engagement le vécu de chaque retraité-e partant de ses besoins et de son cadre de vie. Cela ouvre la voie à une syndicalisation de masse pour peser localement et nationalement .
 
Extrait du document d’orientation 52è congres confédéral
 
7 syndiqués sur 10 le passage à la retraite se traduit par une désyndicalisation.
 
Il est impératif de l’anticiper. Pourtant la disparition du lien de subordination ne signifie pas la fin du besoin d’organisation collective.
« les retraités décident de leur activité, les actifs de la leur, un travail de convergence assure ensuite le toutes et tous ensemble.
 
Il y a un réel terreau pour développer un syndicalisme cgt. Bien souvent c’est à l’échelle territoriale, tant au niveau des bassins de vie, que d’activité que les retraités ont besoin de s’organiser pour combattre l’isolement, défendre leur pouvoir d’achat, la protection sociale ou les services publics mais aussi d’être exigeants sur leur qualité de vie.
 
Cela ne s’oppose évidemment pas avec l’organisation des retraités en entreprise lorsque c’est pertinent et suppose des mises en commun nouvelles de nos syndiqués retraités pour développer une démarche qui vise a les impliquer au niveau des territoires et quand c’est nécessaire avec toutes les générations et les acteurs locaux.
 
L’organisation des retraités sur les lieux de vie est un moyen pour favoriser des convergences et développer une activité revendicative locale