Non à la casse sociale à la MeridionalE !

COMMUNIQUE
 
L'union régionale CGT de Corse exige des pouvoirs publics et principalement de la CdC de mettre tout en oeuvre afin d'éviter le naufrage économique et social qui se prépare. Les compagnies Corsica Linea et Méridionale possèdent les bateaux et les équipages nécessaires pour accomplir un service public de qualité. Rompre ce partenariat qui fait ses preuves chaque jour est inadmissible et condamnable. Au delà des marins qui risquent de perdre leur travail, c'est aussi toute l'économie insulaire, notamment les consommateurs et de nombreux transporteurs qui feraient les frais de la situation de monopole par la compagnie privée Corsica Linea.
Ceux qui pensaient que la mort de la SNCM et la disparition de ses centaines d'emplois en Corse ouvriraient une ère de progrès social et économique en sont pour leurs frais. Mais pour la cgt l'heure n'est ni à la polémique ni aux règlements de compte.
La CGT de Corse demande au président de l'exécutif de mettre sans délai autour de la table les dirigeants des 2 compagnies afin qu'une démarche commune soit adoptée garantissant les emplois et la complémentarité du traficL'intérêt général doit primer sur les volontés hégémoniques et financières d'un patronat Corse toujours avide de profits.